Titres :
1. Sounoroma
2. Niana
3. N'Tamagnoko
4. Minia
5. Sisse
6. N'Tana
7. Yaala
8. Yirini
9. Fôly
10. Demisen ”

Pour ce nouvel album aux accents bluesy du wassoulou, la reine du « didadi » Nahawa Doumbia, toujours accompagnée par son mari Ngou Bagayoko à la guitare rythmique, a fait appel ici au guitariste de jazz Claude Barthélémy, une alchimie réussie qui fait une place de premier plan aux harmonies.

Nahawa Doumbia
Malicieuse petite femme à la voix nasale et râpeuse surnommée « l’enfant des djinns », Nahawa Doumbia a contribué à faire connaître le style didadi donné par des guitare, ngoni, bala, kamele ngoni, djembé, dundunba (doundounba), calebasse (calebasse tambour d’eau ou calebasse à cauris)… Née en 1959 à Mafélé, un village de la région de Sikasso, une des grandes cantatrices du style wassoulou, Nahawa a largement contribué à la diffusion de ce courant musical du sud malien sur la scène internationale. Elle est la femme du compositeur Ngou Bagayoko, son directeur artistique et guitariste avec qui elle a une fille, la chanteuse Ramatta Doussou Bagayoko.

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire