zani_diabate_fiche.jpg
“ Auteur, compositeur, chanteur né en 1961 à Bakaridiana, dans la région de Ségou, sur les rives du fleuve Niger, au Mali, Bourama Traoré dit «~Lobi Traoré~» devient, à l’adolescence, membre du «~komo~», une société d’initiation traditionnelle de sa communauté Bambara. Guitariste expert, il diffuse des balades mélancoliques et de l’afro-blues bambara, tirés de la musique mandingue.
Lobi Traoré décédé 1er juin 2010 à Bamako, au Mali, suite à un cancer… Ce guitariste résolument acoustique et "non-griot" est un amateur des ballades. Mélancolique, il opte pour un blues aux couleurs bambara.”

Après avoir fait ses gammes, en tant que chanteur, au sein de l’Orchestre Folklorique de sa Ségou (à partir de 1980), puis de Bamako, la capitale, Lobi Traoré rejoint comme guitariste-chanteur le groupe Super Djata Band du virtuose de la guitare, Zani Diabaté. En 1990, il décide d’entamer une carrière solo, développant son propre style musical qu’il nomme «~bambara blues~» : une fusion de musique mandingue, de blues et de folk-pop, donnée par des instruments africains (kora, ngoni, djembé, calebasse, kamélé ngoni, balafon, kora) et occidentaux (guitare, batterie, basse). Dès lors, Lobi commence à animer les fêtes de quartier (baptêmes, mariages, et autres manifestations) et les divers clubs de la capitale dont le Bozo, haut lieu des mélomanes du pays.

zani_diabate_fiche.jpg

Il faut attendre 1991 pour entendre Bambara Blues, un premier opus solo qui restitue fidèlement son afro-blues chanté en bambara. Le succès est immédiat et Lobi commence à sillonner, avec ses musiciens, l’Afrique, l’Europe et les Etats Unis. Trois ans plus tard, il enregistre, sous la direction musicale d’Ali Farka Touré, Bamako, suivi, en 1996, de Ségou, un album dédié à sa région natale située au centre-sud du Mali.
S’inspirant du célèbre titre du répertoire traditionnel de la musique de kora mandingue, il sort en 1999, Duga, un magnifique album afro-blues bambara, relevé par les notes fluides de l’excellent harmoniciste français, Vincent Bucher. Suivent Mali Blue (2004), The Lobi Traoré Group (2005), Rainy Season Blues (2010) et I Yougoba, réalisé avec le guitariste, harmoniciste et bluesman néerlandais Joep Pelt.

Compositeur et guitariste virtuose, passionné de rencontres et d’échanges musicaux, Lobi Traoré disparaît le 1er juin 2010 à Bamako, au Mali, suite à un cancer.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire