“Né le 10 février 1947 à Kindu, au Grand-Kivu, Ramazani Mtoro Ongala aka Remmy Ongala est un auteur-compositeur, guitariste et chanteur adepte de soukouss congolais. Sa rumba version Dar Es Salam diffusée avec son Orchestre Super Matilima, sa personnalité, son look et ses prises de position pour les déshérités l'ont érigé au rang de super star nationale. Remmy Ongala est décédé le 13 décembre 2010 à son domicile de Dar es Salaam.”

Remmy Ongala et Orchestre Makassy

En 1978, cet artiste originaire de Kindu, près de la frontière tanzanienne, dans l’ex Congo belge (actuelle République Démocratique du Congo (RDC)), rejoint Dar es Salaam et intègre l’Orchestra Makassy. Cette célèbre formation de soukouss d’Afrique de l’Est des années 1970, était composé de musiciens congolais, ougandais et tanzaniens. Sous la direction de son leader et lead vocal Kitenzogu Makassy aka Mzee, l’orchestre avait quitté Kampala (Ouganda) où il était basé pour Dar es Salaam (Tanzanie). C’est ainsi que Remmy Ongala et Mose Se Sengo aka Mose Fan Fan ont rejoint le groupe comme chanteurs et guitaristes.

Remmy Ongala et Orchestra Super Matimila

En 1981, Remmy Ongala fonde avec son propre groupe, Orchestre Super Matimila, du nom de l’homme d’affaires qui possédait les instruments du groupe. Signé par Real World Records, le label fondé par Peter Gabriel, il a continué, avec cette formation, à diffuser en Afrique de l’Est le soukouss congolais appelé rumba à Dar es Salaam. Après « Kipenda Roho Hula Nyama Mbichi » enregistré avec l’Orchestre Super Talakaka ‎(1983 – Polydor), Remmy Ongala sort en 1988 chez Real World, « Nalilia Mwana », un album réalisé avec Orchestre Super Matimila. Surnommé « Sauti ya Mnyonge » (voix du pauvre homme), cet artiste engagé utilise sa musique comme instrument social pour parler des problèmes sociaux, de la pauvreté, du racisme, des injustices, du sida…

« Natural Born Killers » d’Oliver Stone

Sa chanson « Kipenda Roho » de l’album « Songs For The Poor Man » sera incluse en 1994 dans la bande originale du film américain « Natural Born Killers » (Tueurs nés) réalisé par Oliver Stone et scénarisé par Quentin Tarantino.

La voix de Sauti ya Mnyonge s’est éteinte

Remmy Ongala est décédé le 13 décembre 2010 à son domicile de Dar es Salaam, des suites d’un diabète. Il avait également une paralysie partielle qui l’empêchera de jouer à la guitare.
À titre posthume, il a reçu le trophée du « Temple de la renommée » aux Tanzania Music Awards 2012.

Discographie
Kipenda Roho Hula Nyama Mbichi – Remmy Ongala & Orchestre Super Talakaka ‎- LP – Polydor – 1983
Nalilia Mwana – Remmy Ongala & Orchestre Super Matimila – LP – WOMAD Records – 1988
Dance With Remmy Ongala On Stage Remmy Ongala & Orchestre Super Matimila – LP – Ahadi – 1988
Songs For The Poor Man – Remmy Ongala & Orchestre Super Matimila – CD – Real World Records – 1989
Dkt Remmy Ongala 89 – Remmy Ongala & Orchestre Super Matimila – K7 – Ahadi – 1989
Mambo – Remmy Ongala & Orchestre Super Matimila – CD – Real World Records – 1992
The Kershaw Sessions – Remmy Ongala – Strange Roots – 1994
Sema – Remmy Ongala & Orchestre Super Matimila – CD – Womad – 1995

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire