“Née en 1982 au Congo Brazzaville, Julie Clarisse Miete aka Sista Clarisse ou Mampila est une auteure, compositrice et interprète ayant fait ses preuves sur diverses scènes ragga, reggae, dub et dancehall, et a collaboré avec de nombreux artistes, dont David Koven. Artiste éclectique évoluant aussi dans les milieux afro-fusion/afrobeats et afro-jazz, Sista Clarisse signe en 2007 son premier album personnel, "Sound Sista - Empreinte digitale", suivi de plusieurs autres, dont "Fleur sauvage" et "Remember" et "Come" (2012), "Beno Kuisa" (2015), "Queen" (2020) et "Bankento" (feat. Rôz & Mariusca La Slameuse - 2021).”

Fille d’un ingénieur agronome et d’une institutrice devenue pharmacienne, elle est l’ainée d’une fratrie de 8 enfants. La jeune adolescente débarque à 9 ans à Château-Thierry, en France, puis arrive à Paris pour y poursuivre ses études universitaires.

Son parcours

Passionnée de musique depuis son plus jeune âge, Sista Clarisse se tourne très tôt vers les musiques jamaïcaines, inspirée par Peter Tosh, Max Romeo, Bob Marley (reggae), Saï Saï et Puppa Leslie (ragga). C’est dans l’effervescence des sound systems parisiens, et surtout avec l’arrivée du ragga muffin, que Clarisse décide de devenir une artiste à part entière. Bien vite, elle devient un membre actif de la scène ragga, reggae et plus tard dancehall, voguant entre harmonie et chaos. Sa popularité naissante dans ce milieu lui permet de participer en 1997 à la compilation « Nouvelle donne Vol. 1 » avec le morceau « Passe le Mic » (feat. Diable Rouge).

Par la suite, elle investit diverses scènes de France, d’Allemagne, de Belgique, d’Espagne, du Sénégal, partageant l’Affiche avec des artistes tels que Lord Kossity, Nuttea, Frédéric Galliano, African Divas, Puppa Leslie, Patrice, U-Roy…

Sista Clarisse et Ada

En 2005, Sista Clarisse et sa fille Ada participent à la compilation « Mères et filles » avec le titre « India Song ». Réalisée par la musicienne et styliste française Béatrice Ardisson née Loustalan, cette compilation est produite par Comptoir des cotonniers.

Sista Clarisse et Rido Bayonne

Après des prestations dans diverses soirées reggae, Sista Clarisse fait de nombreuses collaborations reggae-hip hop (Ras Muffet, Zulan O’Brian, Diable Rouge…), soul-jazz (Rido Bayonne), pop-musique africaine (OL, Nzongo Soul, Vital Samba, Mel Malong…). En 2006, elle est du projet « Hommage à la femme » du compositeur Rido Bayonne. de cette collaboration naîtra son futur opus « Fleur sauvage ».

Autres projets

Sista Clarisse signe ainsi en 2011 dont « Fleur sauvage » (2011), réalisé avec Rido Bayonne, le chanteur Ol (Ol Kainry), les compositeurs David F et Bruno Linck, le guitariste Baco, le saxophoniste J-B Dobiecki (Tiken Jah Fakoly) ou encore la pianiste Allie Delfau.

Ses chansons comme « Wonder Woman » (2012), « Bouge ton body », « Sidakillah » ou encore « Mon ennemi » ont connues de réels succès et sont diffusées aux Etats-Unis sur xradio.biz!

Sista Clarisse a réalisé plusieurs autres projets comme « Remember » et « Come » (2012), « Beno Kuisa » (2015), « Queen » (2020) et « Bankento » (feat. Rôz & Mariusca La Slameuse – 2021).

Installée à Montreuil, dans la banlieue parisienne (Seine-Saint-Denis – France), elle a créé la plateforme et la magazine « Kongo Culture » et a lancé en 2021 le festival de femmes « Bankento » tendant à valoriser les femmes de talent du monde noir.

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire