“Auteur-compositeur, bassiste, attiré par le funk, le jazz, le RnB et le blues , Sylvin Marc (Sylvain à ses débuts) développe un jazz-funk servi par un excellent doigté. Parallèlement à sa carrière solo, il joue avec des vedettes occidentales : Catherine Lara, Nina Simone, Didier Lockwood, Aldo Romano, Chris Rea...”

Le bassiste jazzy

Avec Toty, arrangeur et bassiste de jazz, Sylvin Marc est la grande pointure de la basse malgache. Influencé par Otis Redding, James Brown et Wilson Picket, Sylvin Marc enregistre « Madagascar Now – Maintenant ‘Zao » avec son compatriote Del Rabenja (valiha) en 1973, année où il débarque à Paris et joue avec Michel Jonasz, Catherine Lara, Aldo Romano et les frères Lockwood. Un an plus tard, il réalise « US », avec Byard Lancaster (saxophone alto & ténor, flûte) et Steve MC Call (batterie). En 1982, il publie un premier album « Nite life », réalisé avec les chanteurs Carole Rowley, Serge Ponsar et Martha Marc, le guitariste Kamil Rustam et le violoniste Didier Lockwood. « Nite life » exprime une folie rythmique qui touche autant aux fébrilités malgaches qu’à l’énergie du funk, parfois porté par la voix sèche et rocailleuse du bassiste malgache. Multi-instrumentiste (guitare, batterie, basse), il fonde avec son frère le groupe « Blues Guitar ». Après les parutions de « Make Up » (1990) et « 5/5 » (1992), il coproduit le fameux album « Madagascar » avec la pop star Chris Rea dont il est le bassiste.

L’année 2007 le voit enregistrer avec José Palmer l’opus « El Duet » (le duo), un dialogue entre basse et guitare. Un an plus tard, sort « Sylvin Marc Sextet », un opus jazz aux couleurs malgaches (ba gasy, salegy…), réalisé avec des musiciens français, tels que Michel Feugère (trompette), William Lecomte (piano), Yvan Avice (saxophone ténor & soprano), François Laizeau (batterie) et Pierrick Pédron (saxophone alto).

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire