“Né au Sénégal, Cheikh Ibrahima Ousmane Fam aka Cheikh Ibra Fam est un auteur-compositeur, chanteur et multi-instrumentiste (piano, guitare, saxophone) naviguant entre sonorités sénégalaises (mbalax wolof, xiin des Baye Fall…), folk-pop, afro-beat, afro-folk, musiques ibéro-américaines, groove, afro-funk, pop-soul, afro-blues, afro-reggae et autres musiques urbaines… Après plusieurs années au sein de l’Orchestra Baobab, il se révèle individuellement en 2019 avec son clip "Sëriñ Bamba jërëjëf" ("Grâce à Serigne Bamba" en wolof), dédié à Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur du mouridisme (confrérie musulmane sénégalaise).”

Cet artiste vivant entre le Sénégal, l’île de la Réunion et la France, et passionné de musique très jeune, a suivi une formation de solfège et de piano à l’académie de musique de Milan, en Italie. Parallèlement, il s’adonne à la guitare et au saxophone.
Cheikh Ibra Fam est un artiste multidimensionnel avec un esprit libre et futuriste, profondément imprégné de racines et cultures sénégalaises, afro-américaines et caribéennes.

Yolélé

Après 15 ans de carrière, dont plusieurs années au sein de l’Orchestra Baobab, Cheikh Ibra Fam décide d’entamer une carrière en solo, et signe avec le label français Soulbeats Records. En mai 2021, paraît « Yolélé », son premier single signé sous son nouveau pseudo, Cheikh Ibra Fam, enregistré entre le Sénégal, la Gambie et la France – Jusque-là il évoluait sous le surnom de « Freestyle ». La vidéo de cette chanson et filmée sur l’île de Gorée, en mémoire des nombreuses victimes de la traite négrière.

The Future

Quant au single « The Future », un message d’espoir destiné aux Africains aux couleurs afro-beat, c’est un hommage à Balla Sidibé, membre fondateur et chanteur du mythique groupe afro-cubain Orchestra Baobab, avec qui il avait enregistré ce titre et qu’il considérait comme son mentor et père spirituel. « The Future » fut l’ultime chanson enregistrée par Balla Sidibé avant son décès survenu le mercredi 29 juillet 2020 à l’âge de 78 ans à Thiaroye dans la banlieue de Dakar, au Sénégal. Ce baobab de la musique sénégalaise apparaît aussi dans le clip.

Peace in Africa

Dans « Peace in Africa », son premier album international fidèle à son style musical et dont la sortie est prévue pour mars 2022, l’artiste lance un appel à la paix en Afrique, en langues wolof, bambara, français ou anglais. Il y aborde des thèmes comme les conflits qui minent le continent, la justice sociale, les politiciens véreux…, sans oublier l’amour.
Cet opus est réalisé avec des artistes de talent comme ses compatriotes Balla Sidibé (Orchestra Baobab) et Cheikh Lô, la chanteuse cap-verdienne Mo’Kalamity, ou encore Coly Cissé, René Sowatche et Hakim Abdulsamad aux arrangements.

*Source : Soulbeats Records

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire