Fondé en 2003 par les frères d’origine congolaise et suédoise, Mohombi aka Moe et son frère Djo Moupondo aka DJ Djo, Avalon est un groupe "Afro-Viking" comme ils se définissent eux-même. Leur musique, très entraînante, est une combinaison de hip hop, dancehall et sonorités africaines, comme la rumba, le soukouss et le ndombolo congolais. De leurs débuts à 2008, Group Avalon a vendu plus d'un demi-million de disques, remportant en 2003 le prix de "Meilleur groupe Diaspora Europe/Caraïbes" avec la chanson "Le monde bouge" aux Kora All African Music Awards à Johannesburg, en Afrique du Sud. ”

En 2004, Group Avalon est nominé aux Kora All African Music Awards, dans la même catégorie pour la chanson « Mama Africa », très marquée par le soukouss et le ndombolo. Ces évènements suivis par 700 millions de téléspectateurs dans 80 pays offre au groupe une énorme visibilté. Durant l’été 2004, Avalon participe, aux côtés d’une trentaine d’artistes, au festival « Jeunesse pour la Paix », organisé au Congo Kinshasa, sous le haut patronage du gouvernement congolais. En décembre 2004, leur album, Excalibur, distribué en Afrique est vendu à plus de 50.000 exemplaires, rien qu’en Afrique centrale. Ces divers événements permettent à Avalon d’acquérir une renommée internationale, et leur musique est diffusée par de nombreuses radios et télévisions en Afrique : République Démocratique du Congo, Congo Brazza, Angola, Ouganda, Nigeria, Cap-Vert, Afrique du Sud

En 2005, parmi 4.000 candidats, Group Avalon est retenu dans les 28 finalistes du concours suédois “Melodifestivalen“ (Eurovision Song Contest), avec leur chanson « Big Up » qui sera au Top 20 suédois pendant 5 semaines.

La même année 2005, Avalon sort « Pata Pata », un single hommage à Miriam Makeba, diva de la musique africaine. Il comprend la chanson « Mama Africa », dédié à la terre mère Afrique, à la liberté et à la démocratie. Composée initialement en 1956 par la Zimbabwéenne Dorothy Masuka, basée à à Johannesburg, en Afrique du Sud, la cchanson “Pata Pata” (“Touchez touchez” en zulu) fait référence à une forme de drague à travers une danse suggestive. Elle fit la gloire de Miriam Makeba qui la popularisa dans le monde entier à partir de 1966.

Deux ans plus tard, ils enregistrent leur 2ème opus, Afro-Viking. La chanson « Rotation », en featuring avec Tony Sad, un artiste congolais basé à Bruxelles, en Belgique, leur vaut d’être nominé aux Kora All African Music Awards, dans la catégorie « Meilleur groupe africain ». En 2008, année de la séparation du groupe, ils sortent « Fukama », en featuring avec Million Stylez, un chanteur dancehall suédois, d’origine française et japonaise.

* Source/crédit photo: http://www.lionheart-int.com

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire