Titres: 1. Doninke (7:16) ; 2. Mandenkalou (8:25) ; 3. Kandali (6:51) ; 4. Douwawou (7:10) ; 5. Folilalou (7:03) ; 6. Woulalé (7:09) ; 7. Samayaya (6:36) ; 8. Ayamafele (6:02) ; 9. Hommage (8:34)”

Kita Kan

En 1999, la cantatrice malienne Kandia Kouyaté sort Kita Kan (“La voix de Kita” en malinké) un opus enregistré, entre autres, avec l’orchestre symphonique de Jean-Luc Pinot et ses 46 violonistes, Moriba Koïta (ngoni), Djanka Diabaté (choeurs), Adama Condé (balafon, guitare), Djéli Moussa Ballaké Sissokho (kora) ou encore le guitariste virtuose Ousmane Kouyaté

Le titre “Folilalou”, interprété en duo avec le Guinéen Sékouba Bambino, est un hommage aux djélis (griots) du Mandingue tandis que “Mandekalou” est une reprise d’un chant du répertoire traditionnel louant les peuples du Mandé sur fond de musique symphonique mandingue, tandis que la chanson “Hommage” qui clôture le disque est dédiée à son bienfaiteur et producteur en 1983, Amary Daou, et a tous les artistes maliens disparus.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire