Titres:
Face A:
1. Na lay leer
2. Yobaléma
3. Buur Yaala
Face B:
1. Ndèye Sophie
2. Langana
3. Laye Mboup ”

En 1992, Fatou Talla Ndiaye sort son premier projet enregistré avec son groupe Super Digital, « Na lay leer » (« que ce soit clair »), une chanson appelant toute personne à dire ce dont elle est certaine (la justice). Produite par Oumar Ndiaye pour les Productions Jamono 2 et arrangée par l’excellent guitariste Oumar Sow, cette cassette à largement contribué à sa renommée nationale.

Fatou Talla Ndiaye y dédie un titre éponyme à son ex-époux Laye Mboup (1937-1975), l’une des plus grandes voix du Sénégal qui a influencé plusieurs générations de chanteurs.

Née en 1954 au Sénégal, la cantatrice Fatou Talla Ndiaye fut membre de l’Ensemble lyrique traditionnel du Théâtre Daniel Sorano, et une ancienne chanteuse du groupe Ouza et Les 4 Femmes dans le vent. Elle s’est fait un nom avec son album « Na lay leer » (« que ce soit clair »), une chanson appelant toute personne à dire ce dont elle est certaine. Son style, entre musique traditionnelle, musique classique africaine et musique acoustique, est marqué par les xalam (luth), kora (harpe-luth), gongoba (sorte de sanza), sabars (tambours du mbalax), calebasse ou encore tama (talking drum), auxquels s’ajoutent parfois la batterie, la basse, la guitare, les claviers et les cuivres.

Fiche:

Musique, paroles (sauf « Laye Mboup ») – Fatou Talla Ndiaye

Arrangements – Oumar Sow

Enregistrements – Studio Midi Music (Sicap Baobab – Villa 758 – Dakar – Sénégal)

Producteur associé – Mbaye Ndiaye

Producteur – Oumar Ndiaye (pour J2 (les Productions Jamono 2)

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire