“Né le 3 Juillet 1947 à Rufisque, à 25 kilomètres de Dakar (Sénégal), Pape Amadou Fall, leader du groupe African Salsa fondé en 1995, est un auteur, compositeur et chanteur, spécialiste de la musique afro-cubaine, une salsa aux couleurs africaines... ”

Dans les années 1970, Pape Fall est chanteur du Star Band de Dakar, la formation pépinière du Miami Club d’Ibra Kassé qui a accueilli de nombreux talents sénégalais tels que Pape Seck, Yakhya Fall, Dexter Johnson, Laba Sosseh, Pape Djiby Ba, Mar Seck, Doudou Sow ou encore Youssou Ndour.

Artiste engagé, il crée en juillet 1995 son propre groupe, African Salsa, et développe des thèmes d’intérêt national de manière à participer à l’éveil des consciences citoyennes. Chantant la salsa dans sa langue natale, le wolof, Pape Fall a introduit des sonorités africaines dans cette musique latine en utilisant des instruments traditionnels comme les sabars ou le djembé, tout en restant fidèle aux cloches, congas et autres instruments à vents. Ce style sera gravé sur des albums et cassettes, dont Ke Jaraxam (1995 – KSF), Doomou Ndèye (1997 – KSF), African Salsa (1998 – Earthworks/Stern’s Music), Artisanat (2000 (KSF) et 2002 (Earthworks/Stern’s Music)) ou Que Vive la Paix ! (2002 – KSF).

Une des meilleures formations sénégalaises de salsa africaine (ou afro-cubaine), l’orchestre Pape Fall et African Salsa connaît également un franc succès dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest (Gambie, Mali, Côte d’Ivoire), d’Europe (France, Angleterre, Italie, Hollande), d’Amérique du Sud (Brésil) et des Caraïbes (Cuba). Il partagera même la scène avec le mythique Orchestra Aragon et le Sexteto Havanero à la Havane, où il a réalisé le clip de “El Carretero”, une reprise du fameux titre de l’auteur, compositeur, arrangeur, guitariste et chanteur cubain, Guillermo Portabales (1911-1970).

Les membres de l’orchestre African Salsa :

Pape Fall (lead vocal), Bécaye Traoré (basse), Dioulame Ndoye (guitare), El Hadji Niang (clavier), Cheikh M. Thiandoum Guèye (congas), Balla Sidibé (tumba, voix), El Hadji M. Samb (percussions, cloches), Serigne Ndiaga Faye et Papa Faye (percussions), Prince Adama Sakho (chœurs), Malick Barry, Réné Blaise Ongolo et Jean Ndiaye (trompettes), Wilfried Satingo (trombone).

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire