Titres:
Face A :
1. Be Free
2 ; Atakpa DC 9
3. When I Come In The Road
4. Brest DC 10

Face B :
1. Yong Revolution
2. Carry Me Blak
3. Atinga
4. Ichango

Face C :
1. A Were We Coco
2. Egbemi Black
3. Love Love
4. Start To Pray

Face D :
1. Oluwa Loranmi Nichai
2. Toba Walemi
3. Chikri Man
4. My Dad Has Me To Kanm”

Inspiré par l’afro-beat du Nigérian Fela Kuti et son voyage musical dans les années 1960, Ferry Djimmy enregistre avec son groupe Dji-Kins, au studio Satel à Cotonou, « Rhythm Revolution », un double album aux parfums afro-funk, afro-soul et afro-beat. Souhaitant que sa vision musicale reste aussi intacte et brute que possible, il décide de jouer lui-même la plupart des instruments : guitare, saxophone, batterie, percussion et claviers.
En 2022, le label britannique Acid Jazz Records sort un double album vinyle de « Rhythm Revolution ».

Ferry Djimmy

Né en 1939 au Bénin, Jean Maurille Ogoudjobi aka Ferry Djimmy fut un auteur-compositeur et interprète afro-funk, afro-soul – « ferry djimmy » est l’abréviation de « s’il vous plaît pardonnez-moi » en yoruba.

À la fin des années 1950, Ferry Djimmy entame une carrière d’instituteur. Parallèlement, il se lance dans une carrière de boxeur. Lorsqu’il n’enseignait pas ou ne combattait pas, il en profite pour découvrir la scène nocturne émergente de la ville de Cotonou où le folklore local, la rumba congolaise, le highlife et l’afro-cubain étaient prisés par le public local, ainsi que le blues, le jazz, la soul et le rhythm’n’blues.

Ferry Djimmy meurt d’une insuffisance cardiaque le 29 mai 1996 à Lagos, au Nigeria.

Fiche

Musique, paroles, voix, guitare, saxophone, batterie, percussions, claviers – Ferry Djimmy
Groupe – Dji-Kins
Mastering – Nick Robbins (Sound Mastering – Londres – UK)
Production, livret – Florent Mazzoleni
Label – Acid Jazz Records

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire