Titres:
Face A :
1. Sarraounia (version chantée)
2. Iyo (version chantée)
3. Kia (version chantée)
4. Vivi li Franci (version chantée)
5. Ekewa Face B :
1. Sarraounia (version longue)
2. Iyo (version instrumentale)
3. La Marche de Voulet
4. Ahan
5. Sarraounia (version flûte) ”

En 1986, Pierre Akendengue compose la bande originale du film « Sarraounia » du réalisateur mauritanien Med Hondo.

Scénario de Med Hondo et son compatriote Ali Abdoul War.

Le film est une adaptation du roman « Sarraounia » du Nigérien Abdoulaye Mamani paru en 1980 aux Editions L’Harmattan.

C’est l’histoire de la reine Sarraounia (chef des animistes Azna en Afrique de l’Ouest) qui, au 19ème siècle, combat les troupes du capitaine Paul Voulet de l’armée coloniale française depuis sa forteresse de Lougou. A cette époque, plusieurs royaumes de la région capitulent face aux colonisateurs français…

Figure emblématique de la scène musicale africaine, auteur-compositeur, arrangeur, guitariste et chanteur à textes né le 25 avril 1943 à Awuta (Aouta) au Gabon, Pierre Akendengue est fasciné par la poésie et les combinaisons rythmiques et mélodiques et les musiques myéné, dont la lithurgie bwiti (prononcer béti)… Son folk métissé (afro-folk) intégre soul, rhythm’n blues, jazz, blues ou rumba. Puisant aux sources de divers rythmes gabonais (« ndjembe », « elombo »…), il se construit autour de sa voix nasillée (il chante en myéné et en français) et d’une riche orchestration acoustique (guitare, flûte, bongos, goumbis, tama (talking drum), kora, balafon, sanza, congas, cuivres, batterie…). Ses chansons évoquent des thèmes qui lui sont chers, comme l’histoire de l’Afrique, l’évocation des maux et des espoirs du continent, l’oppression, l’apartheid, le néo-colonialisme, les travers de la bourgeoisie africaine, les dangers de la haine et du mépris, la liberté…

Fiche:

Pierre Akendengue – Musique, paroles, arrangements, guitare, voix, chœurs

Roger Raspail, Sam Ateba – Percussions

Sha Nally – Voix (A2)

Michel Alibo – Basse

Patrick Gros – Guitare

Jean-Claude Naimro, Philippe Briche – Keyboards

Patrick Bourgoin – Sax+ophone, flûte)

Kako Bessot – Trompette

Marie Lou Seba, Raymond Onanga, Engone Akoughet – Chœurs

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire