Titres:
1. Interlude - Le Parisien pressé ! 1:09
2. Yeremël jamyi 5:13
3. Boma bëgué 4:47
4. Mbirmi Bamba 3:12
5. Afrika gêm sa bop 4:45
6. Mame Bousso Bali 6:26
7. Dom Adama "Global warming" 4:22
8. Guygui ak guorgui (Le baobab rebelle) 6:05
9. Yayo (Mama) 6:27
10. Xêp 4:13
11. Aywa "allons travailler la terre" 4:45
12. Joyu mbëgél (Run after love) 4:32
13. Sama aduna (L'amitié véritable) 4:16
14. La voix de la rue (Voice of the street) 4:08
15. Ya salam "Peace" 3:26”

Dans son nouvel album « Dom Adama » (« Les enfants d’Adam » ou « les êtres humains » en wolof), dédié à la cause écologiste et humaniste, Magou Samb aborde divers thèmes relatif à l’effet négatif de l’homme sur l’environnement, tels que la pollution et le réchauffement climatique, comme dans « Dom Adama » (« le pollueur », et littéralement « fils d’Adam » ou « l’homme », « l’être humain » en wolof) ou « Guygui » (le baobab rebelle). Il y parle aussi de la force de l’amour, de la justice, de la paix dans le monde, et rend hommage aux Femmes.

« Dom Adama » est comme un conte parlant de l’homme moderne face à la surconsommation et le stress dans les grandes villes : « Un Parisien qui part dans le désert, les pieds nus, sans trouver de réponse! De retour à Paris, un oiseau lui dit : « Tu veux la paix ? Soit en paix avec toi-même, commences à dire bonjour à tes voisins et espectes ton environnement !!! «  »

C’est un retour aux sources, un mélange de racines et de modernité… responsable. Alliant voix, guitares acoustiques et percussions, sur des univers très variés, « Dom Adama » est une invitation à un voyage dans l’émotion et la douceur au fin fond de l’Afrique et à travers le monde, brisant ainsi les frontières…

Le 2ème titre de l’album, « Soma Bëgué » (si tu m’aimes en wolof), est un mélange harmonieux de rythmes mbalax du Sénégal avec du flamenco espagnol, un métissage musical et un pont culturel entre le Sénégal et l’Espagne, entre l’Afrique et l’Europe. Quant à « Dom Adama », marqué par le dialogue du duo Magou Samb (voix-guitare) et Patrick Fournier (accordéon), c’est un clin d’œil à la France !

« Dom Adama » est enregistré avec le groupe Dakar Transe composé de divers artistes rencontrés durant son séjour à Paris (France) : des artistes talentueux et généreux, des coups de foudre musicaux et humains ! Un voyage sans visa ni frontière…

Fiche:
Magou Samb & Dakar Transe
Magou Samb : Paroles, musique, direction musicale, réalisation & arrangements
Magou Samb : Guitares, percussions, lead vocal & chœurs (1,2,7,8,10,11,12,13,14,15), basse (7,14,15), guitare solo & xalam (ngoni) (4 10,13,14 15)
Diogal Sakho : percussions & arrangements (1,2,3,5,8), percussions (1,2,5)
Marco Gawssou : Musique (« Ya salam »), ngoni & guimbri (1,3,11), karkabou (1,14)
Jèrôme Barde : Basse (1,,3,5,8), guitare add (1,5)
Alkaly : Basse (1,3)
Ndiaw Ndiaw : drums (5,8,10)
Matim Mbaye : tama (talking drum), tambours sabars (4,10)
Yéyé Faye : Keyboards (4)

Guests:
Samuelito : Guitare flamenco (3)
Patrick Fournier : Accordéon (7)
Moh! Kouyaté : Guitare (3,8)
Ghandhi Adams : Flûte (xêp)
Gerard Mc Fadden : contrebasse & archet (11)
Sound disign, Recording, Mixage : Diogal Sakho (1,2,3,5,6,8,10)

Recording : Magou Samb (1 à 15)
Enregistrements, Mixage : Studio Wasia et Magou’s Home Studio Kabaxo
Management Africa Soleil : Asso Dosilasoleil
Production : Studio Kabaxo (Magou Samb) & Studio Wasia
Contact : magoutrans@gmail.com

* Site: https://www.magousambanddakartranse.bandcamp.com/

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire