“Figure emblématique de la chanson mandingue made in Sénégal, la cantatrice Fatou Sakho fut membre de l’Ensemble lyrique traditionnel du Théâtre Daniel Sorano dans les années 1960/1970. Naviguant entre musique mandingue, musique traditionnelle, musique classique africaine et musique acoustique, Fatou Sakho fut aussi une ancienne chanteuse du groupe Ouza et Les 4 Femmes dans le vent.”

Sa musique

Sa musique est donnée par les xalam (luth), kora (harpe-luth), gongoba (sorte de sanza), sabars (tambours du mbalax), calebasse ou encore tama (talking drum), auxquels s’ajoutent parfois la batterie, la basse, la guitare, les claviers et les cuivres.

Ouza et Les 4 Femmes dans le vent

En 1976, Ousmane Diallo aka Ouza Diallo ou Ouza, un des premiers artistes sénégalais à intégrer des choristes-danseuses dans un orchestre moderne, lance la formation Ouza et Les 4 Femmes dans le vent. C’est ainsi qu’il enregistre l’album « Mbaana » avec quatre grandes cantatrices de l’Ensemble lyrique traditionnel du Théâtre Daniel Sorano, aux registres vocaux divers : Khady Diouf, Fatou Thiam Samb, Fatou Sakho et Fatou Talla Ndiaye.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire