Le Mali, ce n'est pas qu'un pays déchiré, affaibli par la guerre mais aussi une des plus riche scène musicale du continent et une des mieux exportée. De Salif Keita à Ali Farka Touré, en passant par Toumani Diabaté, Oumou Sangaré , Habib Koité,, Rokia Traoré, Tinariwen, Cheick Tidiane Seck, Amadou & Mariam et bien d'autres, on ne compte plus le nombre d'artistes maliens qui ont porté sur les scènes du monde depuis 50 ans les divers styles (mandingue, blues touareg, style songhaï, musique peule, blues khassonké, style wassoulou, etc...) qui font de ce pays un creuset unique sur le plan musical. en ces débuts d'année 2013, les initiatives collectives sont donc nombreuses à ce jour pour montrer un autre visage du Mali. A signaler notamment la sortie le 21 janvier du de Mali all Stars Studio Bogolan. Pour célébrer les dix ans de la fondation par le regretté Ali Farka Touré, de cette plaque tournante de la musique malienne qui attire également de nombreux artistes internationaux, vient de sortir un coffret 2CD/ DVD ainsi qu'un livret de 64 pages qui retrace toute l'histoire de ce fabuleux studio à Bamako. Avec Oumou Sangaré , Toumani Diabaté, Ali Farka Touré, Tinariwen, Cheick Tidiane Seck, Amadou & Mariam, Salif Keita, 'M', Dee Dee Bridgewater, Damon Albarn, Björk...Au cœur de l'actualité, les artistes maliens se sont mobilisés pour la paix par l'enregistrement collectif d'une chanson, Maliko (la paix), une initiative de Fatoumata Diawara qui réunit de nombreux artistes dont Amadou & Mariam, Bassekou Kouyaté, Habib Koité, Vieux Farka Touré, Oumou Sangaré et Tiken Jah Fakoly. ”

Pour les amoureux ou le scurieux du Mali, petit retour sur l’histoire de ce [pays magique,. Pour ceux qui veulent en savoir plus sur la culture touarègue et les revendications de ce peuple nomade , un livre instructif, Musique touarègue , Du symbolisme politique à une singularisation esthétique.

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire