Titres:
1. Batindi yo 4:42
2. Pamplemousse 5:43
3. Amour qui es-tu ? 4:03
4. Gare à toi mon ami 5:11
5. Mayawe 3:51
6. Souvenirs Vicky Longomba: Chéri Lovy / Tonton / Sentiment Emonani 9:55
7. Tiens moi ça 4:23
8. Plus beau que le diamant 4:11
9. Eleki trop 6:02
10. Tout simplement 3:43
11. L'espoir me rassure 4:20 ”

Né le 2 Décembre 1945 à Kinshasa (République Démocratique du Congo), l’auteur-compositeur, arrangeur, guitariste et chanteur à la voix puissante, Samuel Bumba Massa aka Bumba Massa, est une des figures emblématiques de la rumba et du soukouss congolais. Fondateur de Cubana Jazz et du label SBM Music Production, et membre fondateur de Lovy du Zaïre et de Kékélé, cet artiste naviguant aussi dans le soukouss et l’afro-cubain a collaboré avec de nombreux artistes et groupes, dont Bavon Marie-Marie, Lokassa ya Bongo, Jamel Jazz, Jean Bokelo & Conga 68, Carroussel, Franco & TP OK Jazz, Les Redoutables, Ntesa Dalienst, Djengaka Espérant…

L’année 2017 le voit sortir chez Cantos/Pias, « V70 », un album de rumba congolaise et de salsa africaine (afro-salsa ou afro-cubain) célébrant ses 54 ans de carrière, mais aussi intitulé invitulé évoquant le parcours et l’enthousiasme de cet artiste qui a plus de 70 ans. « Ma voix est comme le bon vin : plus elle vieillit, meilleure elle est », dit en substance l’un des derniers dinosaures de la musique congolaise.

L’opus s’ouvre sur Batindi yo Bumba, une chanson afro-cubaine rappelant que Bumba Massa a toujours baigné dans la rumba cubaine. Dans Amour, qui es-tu ?, il se pose des questions sur le « bolingo » (« l’amour » en lingala) souvent chanté par les Congolais. Quant à Souvenirs Vicky Longomba: Chéri Lovy / Tonton / Sentiment Emonani, c’est un hommage à son idole, l’excellent chanteur Victor Besange Lokuli Longomba aka Vicky Longomba (1932-1988) dit « le rossignol », avec lequel il avait fondé en 1972 l’éphémère orchestre Lovy du Zaïre auquel il emprunte aussi Conseil d’ami. Père du fantasque chanteur Awilo Longomba surnommé « Le propriétaire de tous les dossiers », et de la danseuse-chorégraphe Fili Longomba, Vicky Longomba a fait les beaux jours de nombreux orchestres de la rumba congolaise des années 1950/1970 : African Jazz de Joseph Kabasélé, Les Negros Succès de Bavon Marie-Marie, OK Jazz de Franco

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire