“François Boukaka aka Franklin s'est fait connaître par une rumba-afro-soul aux textes très engagés. Incarnant le refus de toute domination coloniale, il est assassiné en 1972. Ses titres les plus célèbres sont "Le bûcheron", “Ata Ozali” repris par Jackson Babingui et Bisso Na Bisso et “Pont sur le Congo” prônant la réunification des deux Congo (Brazzaville et Kinshasa)... François "Franklin" Boukaka s'est fait connaître par une rumba-folk-soul aux textes très engagés ("Pont sur le Congo"). Incarnant le refus de toute domination coloniale, il est assassiné en 1972.”

Franklin Boukaka & Keletigui et ses Tambourinis

En 1970, Franklin Boukaka, panafricaniste convaincu, enregistre pour les Editions Syliphone de Guinée des 45 tours : « M’bongi eyi / Tata aleleti mingi » ou encore « Munu ngiedi / Kitoko mingi » et « Unité Africaine » & « Kitoko Mingi » avec l’orchestre Kélétigui et ses Tambourinis de Conakry, réalisant ainsi un croisement de rumba congolaise et de musique mandingue… et un pont culturel entre l’Afrique centrale et l’Afrique occidentale.

Vox Africa

En 1970 à Kinshasa, Franklin Boukaka fonde le groupe Vox Africa, avec Jeannot Bombenga Wewando aka Jeannot Bombenga, un excellent vocaliste, auteur-compositeur, arrangeur et producteur originaire, lui, de la République Démocratique du Congo. Il enregistrera certaines de ses compositions avec ce groupe.

Formation pépinière, Vox Africa recevra en son sein de nombreux artistes, dont Sam Mangwana (1967), Ntesa Dalienst (1967-1968), Marcel Loko Massengo aka Djeskain (jusqu’en 1970), Antoine Nedule Monswest aka Papa Noël (jusqu’en 1968), ou encore Seyo Souza aka Souzy Kasseya (1968-1973).

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire