Titres:
1. Ansit 3:40
2. Aïta 3:41
3. Minouche 3:20
4. Je suis africain 3:42
5. Wahdi (avec Flèche Love) 3:42
6. Insomia 4:05
7. Andy Waloo 3:58
8. Striptease 3:32
9. Like A Dervish 3:48
10. Happy End 3:33”

L’année 2019 voit la sortie de « Je suis africain » de Rachid Taha, un album posthume où il affirme son identité africaine à travers des compositions marquées par des sonorités du continent et des textes profonds. Cet opus fut enregistré entre autres avec le bassiste Idris Badarou, co-auteur avec Yves Aouizerate du titre « Like A Dervish », Yacouba Sissoko (tama, percussions, shaker, chœurs) ou encore Déné Issébéré, Lassana Diabaté et Assaba Dramé (chœurs).

« Le début du projet a commencé avec une résidence qu’Alain Lahana, notre tourneur, nous a trouvée. C’est lui qui a initié notre voyage à Bamako, on devait rencontrer des musiciens maliens cinq jours après notre arrivée. On faisait des feedbacks entre ce qu’ils nous apprenaient, ce qu’on leur apprenait et c’est comme ça qu’est née l’idée de faire l’album « Je suis africain. Ensuite, toute la préproduction s’est faite entre la maison de Thomas Feterman et celle de Rachid aux Lilas », précise Yves Aouizerate, clavier et manager de Rachid Taha.

Rachid Taha

Né le 18 septembre 1958 à Saint-Denis-du-Sig (actuel Sig), en Algérie, fondateur du groupe de rock français Carte de séjour en 1980, Rachid Taha est un auteur-compositeur et chanteur algérien ayant résidé durant la majorité de sa vie en France. Sa musique est inspirée par différents styles : raï, chaâbi, techno, rock’n’roll, pop-rock, punk rock, dans le contexte qui a suivi le mouvement punk avec la vague new wave au début des années 1980.
Artiste conscient, engagé et panafricaniste, Rachid Taha décède de la maladie d’Arnold-Chiari le 12 septembre 2018 aux Lilas, en Seine-Saint-Denis (Ile-de-France) où il a vécu de nombreuses années.

Fiche

Rachid Taha – Musique, paroles, voix
Toma Feterman – Musique, enregistrements, production, saz, guitare électrique, keyboards, basse, karkabats, tama, tambourins, percussions, chœurs, trompette, flûte, banjo, accordéon, shaker
Erwan Seguillon, Jean Fauque – Musique
Yves Aouizerate – Musique, programmation
Idris Badarou – Musique, basse
Franck Mantegari – Batterie, percussions
Tosha Vukmirovic – Kaval
Anne Le Pape, Jacques Gandard, Ruben Tenenbaum – Violons
Julien Gaben – Violon alto, guitare électrique, basse, bongos, chœurs
Angelina Birs, Cyril Moret, Déné Issébéré, Erika Serre, Lassana Diabaté, Assaba Dramé, Olivier Llugany, Toma Feterman, Hakim Hamadouche – Chœurs
Hamani Ait Idir – Darbouka, târ
Yacouba SissokoTama, percussions, shaker, chœurs

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire