“Originaire du Mali, Maman Chérie est auteur-compositrice et chanteuse vivant au Sénégal, le pays de son mari Djiby Dramé qu’elle appelle affectueusement Papa Daddy. Elle développe un style afro-fusion tiré de la musique mandingue, et donné entre autres par des kora, djembé, sabar, tama, xalam, balafon, flûte, thioung (percussion), guitare, basse, keyboards... Elle propose aussi une fusion mbalax et musique mandingue (soninkara, malinkée), chantée en soninké, en bambara ou en wolof.”

La passion de la musique

Fascinée depuis sa tendre enfance par la musique, notamment le chant, Maman Chérie abandonne très jeune ses études pour se consacrer à sa passion, contre la volonté de ses parents. « J’ai été battue, maltraitée, mais c’est ça mon destin et personne n’y pouvait rien. Finalement, ma famille a désisté et m’a laissé continuer ma passion », a-t-elle confiée avant d’ajouter que c’est dans cette musique qu’elle a trouvé un mari, en la personne de Djiby Dramé qui, selon elle, lui a promis de l’aider dans son art, si elle le suivait à Dakar. « Au début, ma famille ne voulait pas que j’abandonne mes études pour le mariage, car la vie de couple n’est pas chose facile. Mais à chaque fois que Djiby m’appelait au téléphone, il me faisait savoir que maintenant j’étais sa femme, et que ma place se trouve à ses côtés. C’est ainsi que j’ai convaincu mes parents de me laisser rejoindre mon mari à Dakar. J’ai arrêté les études et tout, pour suivre mon Papa Daddy », a-t-elle révélé à La Tribune. (Source: https://www.leral.net/).

Maman Chérie et Djibril Dramé

Depuis son mariage en 2008 avec son cousin Djiby Dramé (fils de la sœur de sa mère), elle a enregistré plusieurs chansons avec ce dernier, dont certaines mêlant mbalax et musique mandingue (soninkara, malinkée), et chantées en soninké, en bambara ou en wolof., comme « Tarbiyu », « Garmi » (feat. Mbaye Dièye Faye), « Son-Mbowla », « Comporté »…

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire