“Née au Sénégal, dans une grande famille de griots, Mamadou Mamour Seck aka Ndèye Seck ou Ndèye Seck “Signature” (titre de son fameux hit), basée à Thiès, est une des grandes cantatrices du pays. Son style, entre musique traditionnelle, musique classique africaine et musique acoustique, est marqué par les xalam (luth), sabars (tambours du mbalax), calebasse et tama (talking drum), auxquels s’ajoutent parfois la batterie, la basse et les claviers. ”

Son prénom masculin

A l’état civil, la chanteuse de Thiès révèle : « Je m’appelle Mamadou Mamour Seck. Je suis l’homonyme de mon grand-père. Je ne peux pas en dire plus. C’est comme ça ». Elle expliquera ensuite concernant le prénom avec lequel on la connaît depuis : « Ndèye veut dire « ma mère ». Quand on donne à une personne le prénom »Ndèye », cela témoigne d’un certain respect à l’égard de cette dernière. Du coup, quand tu veux lui apporter une certaine correction ou lui tenir des propos discourtois, forcément tu t’abstiens à prononcer son prénom. Tu te contenteras seulement de dire : « Hé! Ndèye, damay… ». Ce pour ne pas lui manquer de respect et heurter ta propre conscience, en prononçant le nom de ta propre mère. C’est simplement cela ».

Son tube “Signature”

Quid du tube “Signature” qui l’a révélée au grand public, en 1995, “Cette chanson est un chef-d’œuvre, elle m’a procuré beaucoup de bonheur. C’est ma plus grande fierté, celle qui m’a permis de me réaliser en tant qu’ artiste”, explique l’animatrice radio à Sud FM Thiès, Ndèye Seck qui rappelle être de la même génération que Khar Mbaye Madiaga, Soda Mama Fall, Fatou Talla Ndiaye, etc. “Des talents qui ont marqué la musique par leur sens de la mesure”. Ce qui n’est pas le cas de la génération actuelle censée assurer la relève, selon elle. Depuis ce succès, les Sénégalais l’ont surnommé Ndèye Seck Signature.

Produite par Talla Diagne (KSF Productions), la cassette “Signature” est réalisée par le maestro Cheikh Tidiane Tall (direction musicale, conception et arrangements musicale, basse, claviers et drums). On retrouve à ses côtés Mbaye Guèye Niang (tambour sabar (lamb)), Malick Fall (tambour sabar), Malick Socé (luth xalam), Awa Guèye, Ndèye Marie Gawlo et Gora Mbaye (chœurs).

Sa vision

“Je ne peux pas arrêter de chanter ou j’arrêterai à ma mort. La chanson est toute ma vie. Ma carrière professionnelle ne décolle plus, mais cela ne m’empêche pas d’exercer mon art de manière plus amateur. Dans les cérémonies et manifestations par exemple, ou je suis beaucoup sollicitée. Je suis griotte et c’est cela ma destinée”, souffle-t-elle.

“Ce qui se passe aujourd’hui est différent, les temps ont changé. je crois qu’il faut fermer les yeux et se boucher les oreilles, parce que tout cela n’est pas très sain. Comparé à notre éducation et ce que nous avons connu dans le passé, nous souffrons aujourd’hui des images obscènes qui entourent la musique. Nous ne connaissons pas cela, il est nécessaire d’ être modéré, peu importe la situation”.

La chanteuse de conclure : “Je suis une griotte, j’ai la musique dans le sang… Il faut revoir le monde de la musique sénégalaise. Les artistes thiesseois n’ont pas le soutien des autorités locales”, regrette Ndèye Seck Signature.

Ses messages

Aussi bien dans « Signature » que dans « Fagarou » (sorti en 1996), Ndèye Seck parle de la famille, du respect de la tradition et du travail, du labeur des paysans, de paix, d’unité, de tolérance, de la place des femmes dans notre société, ou tout simplement du quotidien des Sénégalais.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire