Titres :
1. Voir le jour
2. Caméra dans le cœur
3. Envie d'aventure
4. tu es l'infini
5. Plus vivant (en duo avec Corneille)
6. Aller simple pour l'infini
7. laisse-moi le temps
8. Si tu pars
9. Anticyclone
10. A tes côtés
11. La clé des champs
12. Le monde est fou
13. Mal à dire
14. Piololo
15. Plus vivant (solo) ”

Soutenu par des copains, Lokua Kanza réalise un vieux rêve : celui de faire une œuvre entièrement chantée en français. Paru en février 2005 et écrit par Fred Allie, « Plus vivant » (sur l’espoir), opus chanté en français, langue que comprend parfaitement Lokua Kanza et parlé par beaucoup d’Africains, notamment francophones, est réalisé avec les Françaises Camille Dalmais (chanteuse), l’écrivain Marie Nimier (romancière et parolière) ou encore Belle du Berry du groupe Paris Combo fondé avec David Lewis (auteur, compositeur, piano, trompette)…

Après le trio Toto Bona Lokua, l’artiste, accompagné de sa fille Malaïka Lokua aux chœurs, tente un pari difficile en optant pour la langue de Molière : les tonalités et les accentuations du français sont différentes du lingala (sa langue). A la manière des chansonniers français, Lokua Kanza donne une grande importance au choix des textes, collaborant avec la romancière Marie Nimier dans « La clé des champs » et « Laisse-moi le temps », une poésie sur fond de blues aux couleurs rumba,, avec la romantique Camille dans « Caméra dans le cœur » ou avec Belle du Berry, leader du groupe Paris Combo, dans « A tes côtés », un morceau à la tessiture aérée et subtile. D’autres auteurs sont de la partie comme Nathalie Pilant qui offre une ode à l’amour avec « Tu es l’infini » ou encore Fred Allie avec « Plus vivant » chanté en duo avec le Canadien d’origine rwandaise Corneille avec qui il partage la culture tutsi, un duo se distinguant par le dépouillement et la simplicité des arrangements…

Lokua Kanza laisse entendre des ballades aux couleurs blues, un solo au piano, une rumba, surtout, le bouleversant « Plus vivant », avec Corneille. On y retrouve Pépé Felly Manuaku dit « Le magicien de la guitare » et des riffs de guitare tournoyants du soukouss congolais (un message aux fils du Congo)… Dans « Si tu pars », il évoque les Grands Lacs, sa région commune avec Corneille.

Lokua Kanza
Auteur-compositeur, arrangeur, producteur, guitariste et chanteur Rwando-Congolais, Pascal Lokua Kanza aka Lokua Kanza est né le 21 avril 1958 à Bukavu (République Démocratique du Congo), d’un père Mongo (ethnie guerrière congolaise) et d’une mère originaire des montagnes du Rwanda. Tous deux le sensibiliseront à la beauté des mélodies. Il grandit donc naturellement, bercé par les polyphonies congolaises et par les musiques de cour rwandaises. Sa musique, chantée en lingala, en swahili, en français ou en anglais, navigue entre afro-folk méditatif et bluesy, tantôt enrichi de légères couleurs rumba congolaise, blues, jazz, bossa nova et parfois reggae ou rap.

Fiche
Lokua Kanza (guitares, basse, effets, voix, chœurs)
Corneille (voix)
Chemlakh Moho (guitare)
Anne Papiri, Malaïka Lokua, Emmanuel Dhal, Charlotte Dipanda, Jo, Mickaël, Valérie Belinga (chœurs)
Vincent Bruley (claviers)
Jean-Lou Descamps (violon)
Bertrand Richard (piano)
Sola Akingbola (percus)
Guy Nsangué (basse)
Manu Katché (batterie)
Sylvain Luc (guitare, basse, arrangements guitares)
Komba Bellow (percus, charleston)
Lionel Wendling (pedalsteel)
Pépé Félix Manuaku (guitare solo sébéné)
Richard Bona (basse)

À propos de l'auteur

Sylvie Clerfeuille

Sylvie Clerfeuille

Laissez un commentaire