Titres:
1. Slow Bones 5:49 ”

Réalisé par le label anglais World Circuit, « Rejoice » (« réjouir », « se réjouir », « réjouissez-vous ») réunit deux grands sommités des musiques africaines, le légendaire batteur et cocréateur de l’afro-beat nigérian Tony Allen et le maître trompettiste sud-africain Hugh Masekela. De cet opus est extrait un premier single intitulé « Slow Bones ».

Au sujet de la chanson « Slow Bones, Tony Allen explique : « Je ne sais pas pourquoi cette piste s’appelle Slow Bones. Hugh Masekela a inventé tous les titres de chansons pendant que nous les enregistrions en 2010, et nous les avons laissés exactement tels qu’il les a écrits. Le morceau a été enregistré de la même façon que le reste de l’album – d’abord, j’allais lancer un battement de tambour. Puis la basse a été ajoutée, puis Hugh Masekela a créé une mélodie sur le dessus. C’est incroyable de penser que c’était il y a 10 ans. Mais tout finit par apparaître au bon moment, pour une raison. »

Depuis leur première rencontre dans les années 1970 grâce à leurs liens étroits avec Fela Anikulapo Kuti, les deux musiciens de renommée mondiale ont parlé pendant des décennies de leur désir de faire un album ensemble. Lorsque, en 2010, leurs horaires de tournée coïncidaient au Royaume-Uni, le moment s’est présenté et le producteur Nick Gold (World Circuit) en a profité pour réaliser des enregistrements. Les sessions inachevées, réunissant toutes les compositions originales du duo, ont été archivées jusqu’à la mort de Hugh Masekela en 2018. Avec une résolution renouvelée, Tony Allen et Nick Gold, avec la bénédiction et la participation des héritiers de Hugh Masekela, ont mis au jour les bandes originales et ont fini d’enregistrer l’album « Rejoice » à l’été 2019 dans le même studio londonien où les sessions originales avaient eu lieu.

Tony Allen

Né le 12 août 1940 à Lagos, au Nigeria, de parents Nigerians et Ghanéens, l’auteur-compositeur, arrangeur et batteur Tony Oladipo Allen aka Tony Allen a été influencé par le Ghanéen Kofi Ghanaba (né Warren Gamaliel Kpakpo Akwei aka Guy Warren), nourri de highlife mais aussi de modern jazz américain d’Art Blakey, d’Elvin Jones ou Max Roach. Précurseur, avec Fela Anikulapo Kuti, de l’afro-beat, un style qui marquera sa musique, Tony Allen, surnommé « le batteur-araignée », est aussi l’un des pionniers de l’afro-funk : un croisement de highlife ghanéen, funk, afro-beat, jazz, rhythm’n blues. Il y intégrae parfois le dub, l’électro et le hip hop

Hugh Masekela

Jazzman légendaire d’Afrique du Sud né le 4 avril 1939 à Witbank (Afrique du Sud), Hugh Ramopolo Masekela aka Hugh Masekela a vécu trente ans d’exil, enregistré plus de quarante albums et vendu plus de cinq millions de disques à travers le monde. Auteur-compositeur, arrangeur, producteur et figure incontournable de l’histoire musicale sud-africaine, « Brother Hugh », comme l’appellent affectueusement les Sud-africains, avait fait de sa trompette une arme contre l’apartheid. Hugh Masekela décède le 23 janvier 2018 à Johannesburg, en Afrique du Sud, des suites d’un cancer.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire