zighlibithy.jpg
Imprégné des sonorités et rythmes traditionnels de son pays, la Côte d’Ivoire depuis son plus jeune âge, l'auteur, compositeur, guitariste et interprète Déka Koma a acquis un bagage musical solide et varié grâce à son ouverture et à son intérêt pour les différents courants musicaux de son époque.”

Le Roi du Ziglibithy


Fela Anikulapo Kuti et Ernesto Djédjé

Lors de ses spectacles avec son groupe Akiz, le public voyage a travers les pays tropicaux (Afrique de l’Ouest, les Caraïbes, Amérique latine)… Toutefois, sa démarche principale tend à promouvoir le «~zikalo~», un style musical issu d’un rythme ternaire traditionnel de l’Ouest ivoirien, le ziglibithy, porté par une harmonie. En 1983, Déka Koma s’inspire de ces courants pour la réalisation de son album Yoro Po. Dans sa démarche binaire, l’on peut entendre des morceaux évoquant aussi bien le highlife (Ghana), le makossa (Cameroun), l’afro-beat (Nigeria) que le zouk (Caraïbes), le son (Cuba).

zighlibithy.jpg

Musicien autodidacte, Déka Koma a touché à différents styles musicaux avant de créer son propre répertoire. Il a notamment été marqué par des musiciens africains précurseurs dans leurs genres tels que Fela Anikulapo Kuti (afro-beat) et Ernesto Djédjé (ziglibithy). D’autre part, il s’est enrichi des musiques américaines comme la soul, le rhythm’blues, la pop, le jazz-rock (Herbie Hancok, Carlos Santana, Stevie Wonder) et latines (samba, bossa du Brésil) («~son~», salsa de Cuba)…

deka_akiz.jpg

Akiz

Avec son groupe Akiz composé d’artistes d’horizons divers, Déka Koma invite, le temps d’un conert, le public dans son univers fait d’un fragment de son Afrique Natale, d’Amériques du nord et du sud, influences obligent, et d’Europe où il séjourne depuis son jeune âge .

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire