“Né le 9 août 1986 en Gambie, Ebrahim Suso (Ibrahim Sousso) aka T Smallz Suso, fondateur du label Katato Entertainment, est un auteur-compositeur, chanteur naviguant entre hip hop, afro-rap, dancehall, afro-reggae et afrobeats, intégrant la kora et par endroits des sonorités RnB/Soul ou mbalax.”

Une famille de musiciens

T Smallz Suso, surnommé aussi Trobul Smallz, Prince Talib ou Prince Talib (son alter ego) est issu d’une longue lignée de griots (djélis en mandingue ou guewels en wolof) Suso de Bakau, ville située sur la côte atlantique, à l’ouest de Banjul, la capitale. Son grand père, feu Alieu Suso (Aliou Sousso), fut un joueur de kora très réputé en Gambie et dans la sous-région. Parmi ses oncles, on peut citer Jali Nyama Suso ou Foday Musa Suso, très célèbre joueur de kora basé aux Etats-Unis et qui a joué avec Bill Laswell, Herbie Hancock, Ayib Dieng, Don Cherry, Jack de Johnette, Paul Simon, Philip Glass et le Kronos Quartet.

Ses influences musicales familiales ont sans doute contribué à aiguiser son talent et ses compétences en tant qu’instrumentiste, chanteur et rappeur. « Encore enfant, quand je me réveillais à chaque matin, je ne voyais dans la cour de notre maison que des instruments traditionnels (kora, djembé, balafon) que j’ai appris à jouer sous les yeux vigilants de ma famille et surtout de mon grand-père », dit l’artiste.

Son parcours

Bien qu’il soit un passionné de football et qu’il ait même été sélectionné dans l’équipe nationale des U-15 de Gambie, T Smallz est vite happé par le monde de la musique, et commence à travailler ses propres compositions. Sa première chanson, « Rise n Shine », est enregistrée et produite aux studios Adent à Bakoteh (BK City) où il vit avec ses parents et ses frères et sœurs. Mais c’est avec la sortie de « Gis nga yow » (« Tu sais, toi » en wolof), diffusé en boucle par les radios que T Smallz va connaître une immense popularité dans tout le pays. Le succès est tel que ses fans, jeunes et vieux l’associent automatiquement à ce titre, l’appelant « Gis nga yow » à chacune de ses apparitions en public.
A la suite à ce succès, T Smallz lance plusieurs autres projets comme « Ring On Ya Finger » (feat. Rugie), « God’s Will » (feat. Pa Omar Jack) en 2009 ou encore « Wahang baneh ».

Dunj Bena – The Difference

Après la parution en 2015 de « Versatile EP Vol. 1 », T Smallz lance début 2017 « Dunj Bena « The Difference » », une mixtape chantée en anglais, en mandingue ou en wolof et qui vient confirmer sa réputation de « vrai prince du hip hop » en Gambie. Le projet comprend des featurings avec NFU « Bal ma »), Terry G (« Bad Girls vs Good Girls »), I-Octane (« Fire Dancer »), Adiouza (« Me and You »), Sura Susso (« Kana muru koma ») et ST (« Dimond Girl »). Cet opus lui vaut d’être nominé aux Africa Crown Music Awards International 2016. L’année 2018 le voit enregistrer l’EP 5 titres « Afro Paradise ».

Collaborations

Outre ses propres réalisations, T Smallz Suso a participé à plusieurs riddims et a fait des featurings sur les chansons de nombreux artistes comme « Hypnotize » de l’album « Rejoice » de Sing A Teh aka Freaky Joe, « My Mission » de Ras Askia ou encore « What You Gonna Do » de l’album « Ghost » de Kinetical, P.tah & Mirac.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire