Auteur, compositeur et chanteur, le korafola Kimitang Mohamadou Cissoko dit «~Ablaye Cissoko~» glisse ses notes de kora dans des styles aussi divers que la musique mandingue traditionnelle, le mbalax, la pop, l’afro-cubain, la soul, le jazz, le blues, la soul ou le R&B… ”

Diam


Né en 1970 à Kolda en Casamance au sud du [Sénégal, Ablaye Cissoko se révèle, à l’âge de 12 ans sur scène, muni de sa kora et de sa voix. Quelques années plus tard, il s’inscrit au Conservatoire de Musique de Dakar puis monte un ensemble d’une dizaine de personne, composé de ses frères et sœurs. L’année 1986 le voit donner un concert à Oslo en Norvège puis créer Ninki-Nanka, un collectif devenu très populaire dans le tout pays, avec des participations aux festivals Printemps des Cordes au CCF (Centre Culturel Français) de Dakar et Kora à Sédiou en Casamance. En 2000, Ablaye Cissoko intègre African Project, un groupe de jazz avec lequel il participe au festival de jazz de Saint-Louis. A cette occasion, il fait la connaissance de Saint-Louis Jazz Orchestra avec lequel il tournera en 2001 et 2002. Suite à sa tournée française en 2002 (Paris, Marseille, Montpellier, Toulouse, Valence, Nantes…), Ablaye Cissoko sort Diam (2003), un premier opus fortement inspiré par le répertoire de la musique mandingue de kora : «~Bara~» (le travail), «~Douna~» (le monde), «~Kaïra~» (la paix) ou encore «~Téro~» (l’ami)…La promotion de cet album le mènera au Portugal, en Norvège, en Belgique, au Canada et en Afrique de l’Ouest pour une tournée des instituts, alliances et centres culturels français.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire