“Originaire de Brazzaville, Saintrick Mayitoukou est un auteur-compositeur, chanteur et multi-instrumentiste (guitare, flûte, percussions, accordéon). Formé au jazz par de grands noms comme Louis Winsberg, Marc Ducret et Sylvain Kassap, Saintrick propose le style "Yeketi", une fusion de rythmes traditionnels congolais (kongo, teke, mbochi), de rumba congolaise, mbalax, pop, soul, reggae ou rap… le tout chanté en lingala, wolof ou français.”

De Brazza à Dakar

Les frères Mayitoukou, Saintrick et Luc (auteur-compositeur, bassiste), influencés par Youssou Ndour, Ismael Lo, Omar Pène et Baaba Maal, ont quitté en 1997 le Congo Brazzaville en pleine guerre civile. Après une traversée de l’Afrique centrale et occidentale (Cameroun, Centrafrique, Côte d’Ivoire et enfin Sénégal) et Dakar, la ville où il avait vécu jusqu’à l’âge de 15 ans. C’est dans la capitale sénégalaise, Dakar, que le groupe Saintrick et Les Tchielly fondé en 1993 à Brazzaville avec son frère Luc va prendre réellement son envol. Ensemble, ils vont concevoir le style « Yeketi », une symbiose de rythmes traditionnels congolais (kongo, teke, mbochi), rumba congolaise, mbalax, pop, soul, reggae ou rap… le tout chanté en lingala, wolof ou français.

Ses projets

Saintrick a réalisé plusieurs projets, dont « Siddy Lô » (1993), « Yeketi » (2002) comprenant « Diambar bi » (le vaillant, le courageux, l’intrépide en wolof) ou « Maltraités » (une chanson dénonçant la situation des retraités en Afrique), « Nsamina » (2009) dont le morceau « Tirailleurs sénégalais », « Ngai na yow » – Feat. Adiouza (2016), « Ahé Africa » – Feat. Manu Dibango, Fredy Massamba & Didier Awadi (2020), « Rappel à l’ordre ! » (2020)…

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire