Titres:
Face A:
1. Africa (Mon Afrique) - Balla Sidibé
2. Hay Fuego En El 23 - Rudy Gomis
3. La Sallita Se Rompio - B. Sidibé
4. On verra ça ce soir - B. Sidibé Face B:
1. Pot pourrit De Guajira - Médoune Diallo
2. Tante Marie (Sam Ma Bokola) - R. Gomis
3. N'Dèye Coumba - R. Gomis
4. Sibam (Sortilege) - M. Diallo ”

Groupe phare de la musique afro-cubaine « made in Sénégal« , Orchestra Baobab (« Gouy Gui » en wolof), est fondé en 1970 à Dakar sous l’impulsion de feu Oumar Barro Ndiaye (chef d’orchestre). Assisté par Cheikh Sidath Ly (guitare basse), le groupe se constitue autour du regretté chanteur Abdoulaye Mboup dit « AbLaye Mboup » ou « Laye Mboup » (1937-1975), figure emblématique de la chanson sénégalaise, Balla Sidibé (chant et timbales), Barthélémy Attisso (guitare solo) et du guitariste saint-louisien Mohamed Latfi Ben Geloun (guitare rythmique). Cette formation pépinière développant parfois de l’afro-pop marqué par le mbalax, recevra de nombreux talents du pays : Rudolph « Rudy » Gomis (percussions), Issa Cissokho (sax), Ndiouga Dieng (chant), Médoune Diallo (chant – futur membre fondateur d’Africando), les frères Thione et Mapenda Seck. Charles Ndiaye (basse), Peter Udo (clarinette), Mountaga Koité (congas, tumba), ou encore Thierno Koité (sax)…

Fiche:

Arrangements, production : Orchestra Baobab (Gouy Gui de Dakar)

Arrangements : Barthélémy Attisso, Médoune Diallo

Direction artistique : Richard Dick

Basse : Charles N’Diaye

Clarinette, sax alto : Peter Udo

Congas, tumba, batterie : Mountaga Koité

Guitare ; Papa Ba

Guitare solo : Barthélémy Attisso

Lead Vocals, maracas : Médoune Diallo

Sax ténor ; Issa Cissoko

Timbales, voix : Balla Sidibé

Voix, percussions : Ndiouga Dieng, Rudolph Gomis

Prise de son, Mixage : Andre Da Vera

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire