Masao (“applaudissements” ou “houra” en douala) est un groupe fondé en 1996 par les jumeaux Ben (Benoît) et Peter (Pierre) Ndocko aka Ben & Peter. Ils ont débuté en 1972 dans les chorales de l'église de leur quartier et les bals de jeunes au Cameroun. Arrivés en France, ils deviennent, de 1983 à 1997, disc-jockeys dans les boîtes africaines branchées de France, d’Angleterre ou d’Allemagne. Riches de divers styles musicaux, ils se décident de se lancer dans la musique, développant l'ésséwé des Sawa (peuple de la côte littorale camerounaise), makossa, teinté d'afro-folk, afro-dance, afro-pop, afro-jazz, afro-reggae, ragga ou afro-rap. Masao s'illustre sur la scène internationale en 1997, à la sortie de leur premier album Eséwé. Formé par les jumeaux Ben et Peter qui ont débuté dans les années 1980 comme disc-jockeys dans les boîtes africaines branchées de Paris, le groupe Masao propose une fusion dance, ragga, hip hop teintée de sonorités camerounaises.”

Influences musicales

Nés à Tombel, au sud-ouest du Cameroun, d’un père comptable et d’une mère au foyer, ex-chanteuse de rythmes traditionnels, sacrés et profanes, Benoît et Pierre Ndocko accompagnent dès leur tendre enfance cette dernière à l’église et aux fêtes des quartiers où elle chante. Bien que grandissant aux sons des chants et des rythmes du pays, leurs parents veillent à leur scolarité, persuadés que seulela réussite des études peut assurer leur avenir. Pendant les vacances solaires, Ben et Peter usent de mille ruses, malgré l’opposition des parents, pour rejoindre les fêtes de quartier et écouter divers rythmes : ésséwé, sékélé, bolobo, makossa, assiko, ambas-baie (ou ambas-bey), besima… Ils sont aussi marqués par les musiques de Francis Bebey, Manu Dibango, Eboa Lotin, Epée M’bendé Richard, Fela Anikulapo Kuti, Franco, Miriam Makeba, Tchana Pierre, Anne-Marie Nzié

Bien que passionnés de football et de karaté, Benoît et Pierre, happés par la musique, commencent petit à petit à animer les fêtes et bals de jeunes, chantant, improvisant et jouant d’instruments divers. De 1972 à 1974, ils s’illustrent dans les chorales de l’église de leur quartier.

Masao de Ben et Peter

Arrivés en France au début des années 1980, les jumeaux commencent à organiser des soirées, et en 1983, ils deviennent, sous les pseudos Ben & Peter, disc-jockeys dans les boîtes africaines branchées de France, d’Angleterre ou d’Allemagne jusqu’en 1996. Riches de divers styles musicaux, ils décident cette année-là, de se consacrer à la musique, fondent le groupe Masao et décident de développer l’ésséwé, soutenus notamment par M’Bappé Philippe (professeur de chant et de solfège) et M’Bongo Ndamé Guillaume (percussionniste). A ce style traditionnel des Sawa, peuple de la côte littorale camerounaise, ils injectent leurs influences musicales : makossa, afro-folk, afro-dance, afro-pop, afro-jazz, afro-reggae, ragga ou afro-rap.

En 1997 Masao enregistre Eséwé, un premier album s’inspirant de la musique et danse ésséwé des Sawa, peuple de la côte littorale au Cameroun, réalisé par l’arrangeur ivoirien Mbamba Moussa Yang.

Mukeng

Encouragés et conseillé par des aînés dont Francis Bebey, les jumeaux Ben & Peter cherchent à approfondir leurs connaissances sur leurs propres racines musicales, d’autres rythmes et la théorie et les techniques musicales. En 2001, ils s’incrivent au Studio des Variétés à Paris pour l’amélioration de leurs techniques vocales et scéniques.

La même année, ils sortent Mukeng, un deuxième album fidèle à leur style tiré de l’ésséwé, réalisé par Philippe Robert et enregistré avec Christian Miano aka Dody (percussions), Noel Ekwabi ( basse) et Valérie Bélinga (chœurs), entre autres… Dans cet opus où ils parlent de leurs racines (“Mémoire”), ils rendent hommage à Nelson Mandela (“Be Musango”). Dès lors, le groupe Masao tourne en Europe (France, Angleterre, Allemagne), au Cameroun où ils connaissent un énorme succès.

L’année 2004 voient Ben & Peter entrer au Conservatoire de Musique de Sarcelles, leur commune en en région Île-de-France, pour apprende le solfège et le piano, et perfectionner leurs vocalises.

Depuis la sortie de leur premier album, les jumeaux de Masao ont donné de nombreux concerts en France, en Angleterre, en Allemagne, au Cameroun et au Canada.

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire