“Née le 28 Octobre 1947 à Victoria, Busisiwe Mhlongo dite “Vickie” dans les années 1960, et bien plus tard “Busi Mhlongo” est une figure importante de la scène jazz sud-africaine. Maîtrisant divers styles nationaux tels que le maskanda, le mbaqanga, la marabi music et les sonorités traditionnelles zulu , elle compose et interprète une musique originale, rencontre entre gospel, afro-jazz, funk, rock, rap, opéra, reggae et musiques d'Afrique centrale et de l'ouest.”

Busi, l’exilée

Originaire du peuple Inanda dans le Kwazuku Natal, Busi Mhlongo commence sa carrière musicale au sein de l’Africa Jazz de Conjunto Juan Paulo, un artiste portugais de l’orchestre militaire. Elle accompagne ensuite des artistes de talent comme Robert “Doc” Mthalane, compositeur surdoué, Mabe Thobejane, Hugh Masekela, Dr. Philip Tabane et plusieurs autres musiciens de renom…Dans les années 1970, la jeune chanteuse s’exile au Portugal avec Mabusa avant de rejoindre Londres. Dans la capitale anglaise, elle collabore avec d’autres exilés sud-africains comme Julian Bahula, Dudu Pukwana et Lucky Ranku.

Dans les années 1980, vivant entre les Pays-Bas et l’Afrique du Sud, Busi Mhlongo tourne avec le groupe Twasa. Plus tard, elle chante avec la formation gambienne Ifang Bondi de Badou Diop à l’African Roots Festival à Amsterdam (Hollande) puis avec Salif Keïta et Manu Dibango à l’African Music Festival à Delft en 1989. En 1993, l’artiste sud-africaine signe  à Munich (Allemagne) son premier album, Barbentu (Stern’s), qui la propulse sur la scène internationale

Maîtrisant divers styles nationaux tels que le maskanda, le mbaqanga, la marabi music et les sonorités traditionnelles zulu au contact de ses aînés, Busi Mhlongo tente une fusion avec le gospel, l’afro-jazz, le funk, le rock, le rap, l’opéra, le reggae et les musiques d’autres pays d’Afrique centrale et de l’ouest.

Brice Wassy

Busi Mhlongo commença sa carrière solo en enregistrant plusieurs titres au style urbain (mbaqanga), remixés plus tard pour le dancefloor (compil. Urbanzulu). Les années 1999/2000 seront celles de la consécration aux FNB South African Music Awards pour Busi Mhlongo : Meilleure Artiste Féminine, Meilleur Album Contemporain Africain et Meilleur Album Pop Africain. Elle sera aussi nominée aux Kora Awards à Sun City (Afrique du Sud) pour Indiza pour sa composition Indiza, dont deux titres inédits produits et réalisés par le Camerounais Brice Wassy qui l’accompagnera comme chef d’orchestre et batteur dans nombre de ses concerts…

Atteinte du cancer, les artistes sud-africains organiseront un concert de solidarité pour la soutenir…mais la diva sud-africaine disparaît le 15 juin 2010 suite à sa maladie.

 

 

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire