“Né à Yaoundé, au Cameroun, Moulongo Frédéric Doumbé aka Fred Doumbé est un auteur-compositeur, arrangeur, producteur, interprète et excellent bassiste. Cet artiste basé à Los Angeles, Californie du Sud, Etats-Unis, navigue entre jazz, free jazz, afro-jazz, jazz-fusion, des styles auxquels il ingère des sonorités camerounaises : makossa, mangambeu, tchamassi, bend skin, assiko, bikutsi., ”

Un frère bassiste et une sœur chanteuse

Fred Doumbé grandit aux sons de diverses musiques camerounaises, africaines et occidentales dans une famille nombreuse, dont un frère bassiste, Raymond Doumbé basé à Paris et une sœur chanteuse, Kaïssa Doumbé installée à New York, aux Etats-Unis.

L’oncle Eboa Lotin

Son oncle, Eboa Lotin, est un auteur-compositeur, percussionniste, guitariste et chanteur très célèbre au Cameroun est l’un des premiers à intégrer la musique bafia et le folk dans le makossa.

Fred aux Etats-Unis

Plus tard, Fred Doumbé, installé à Los Angeles (Etats-Unis), va naviguer entre afro-pop, free jazz, afro-jazz, jazz-fusion, des styles auxquels il ingère des sonorités camerounaises : makossa, mangambeu, tchamassi, bend skin, assiko, bikutsi.

En 2011, Fred Doumbé est avec Samite (sanza), Aaron Heick (guitare), Vincent Othieno (basse) et Tony Cedras (accordéon, harmonica, claviers, guitare) l’enregistrement de « Trust », la bande originale du film documentaire « Addiction Incorporated » (une plongée dans l’industrie du tabac et les mystères de l’addiction) du producteur et réalisateur américain Charles Evans Jr….

Le projet Ajoyo

En 2012, Fred Doumbé est du projet Ajoyo (« célébrations » en yorouba) initié par Yacine Boularès, compositeur, producteur, saxophoniste, clarinettiste, percussionniste et interprète originaire de Tunisie et basé à New York (USA). Ce afro-jazz réconcilie les héritages africains et occidentaux de Yacine Boularès, inspiré par le groove chanté en Kuo du peuple Mboum que l’on retrouve au nord du Cameroun et dans le sud du Tchad. Yacine Boularès a joué du saxophone et composé pour d’illustres musiciens camerounais tels que Jojo kuo (batteur ayant joué avec plusieurs grands noms de la musique) et Martino Atangana, pour les Haïtiens du Tabou Combo, ou encore pour l’album Encanto Del Mar de Placido Domingo…

Groupe pluriculturel qui a enregistré en 2014 un album éponyme (dont « Benskin ») et sillonné le monde, Ajoyo comprenait le bassiste Fred Doumbé (Cameroun), le guitariste Alon Albagli (Israël), le percussionniste Foluso Mimy (Barbade), le saxophoniste et coproducteur Jacques Schwarz-Bart et les batteurs Guilhem Flouzat et Thierry Arpino (tous 3 de France), le claviériste Can Olgun (Allemagne), la trompettiste Linton Smith (Nouvelle-Orléans) et la chanteuse de Manhattan Sarah Elizabeth Charles.

Autres collaborations

Fred Doumbé a collaboré avec de nombreux autres artistes et groupes, dont Fred Doumbé a aussi été de l’aventure de Giant Steps, un groupe de jazz aux racines ancrées à Atlanta, New York, San Francisco et Cameroun, comprenant Richard Jones (batterie), Ray Sayre (guitare), Gary Regina (flûte, saxophone) et Lorraine Gervais (voix). Mais aussi Mbacké Sow, Lindsey Webster, Ryan Hurtgen, Johannes Luley, Jesse Nason, Martin Atangano aka Martino, Shoshana Jedwab, et bien d’autres…

Perfect Beings

En janvier 2018, Fred Doumbé est du projet Perfect Beings, un groupe de rock progressif américain formé en 2012 à Los Angeles par Ryan Hurtgen (voix, piano), Johannes Luley (guitare), Jesse Nason (keyboards), and Ben Levin (drums). Avec cette formation, il enregistre l’album « Vier ». Posant ses lignes de basse sur le titre « Anunnaki ».

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire