Né en 1935 à Dakar, au Sénégal, dans une grande famille de griots, fils du maître tambour feu Bouna Mbass Guèye et père du chanteur Biba Arif, Lama Bouna Mbass Guèye fut dans les années 1950/1960 considéré comme l’un des plus grands tambours majors sénégalais. Directeur de l’Ensemble lyrique traditionnel Daniel Sorano de Dakar dans les années 1970, il s’exile en 1995 à New York où il crée une école de percussions. Après 15 ans passés aux Etats Unis, Lama Bouna Mbass Guèye rentre en 2010 au bercail où il décède le samedi 14 juin 2014 des suites d’une longue maladie. Il avait 83 ans…”

Senegal: Songs of the Griots, Vol. 2

Au sein de l’Ensemble lyrique traditionnel avec lequel il a sillonné à plusieurs reprises le monde, Lama Bouna Mbass Guèye a dirigé de grands vocalistes et instrumentistes tels que Khar Mbaye Madiaga, Ndiaga Mbaye, Aminata Fall , Laye Mboup, Ndèye Mbaye « Djinma Djinma », Fa Mbaye Issa Diop, Madiodio Gningue et Maa Hawa Kouyaté (voix), Amadou Ndiaye Samb et Samba Diabaré Samb (xalam) ou encore Soundioulou Cissokho (kora)…

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire