Titres:
1. Aminata (Laba Sosseh) 4:58
2. Petit pays (Nando da Cruz) feat. Sara Tavares 3:58
3. Sagô (Alune Wade) 3:34
4. Guajira (Ruy Adrian López-Nussa) 3:14
5. Yarahya (Dahmane El Harrachi) 4:47 -
6. Ayé Africa – (Franklin Boukaka - Manu Dibango) 3:18
7. Salimata (Alune Wade) 2:59
8. Indépendance cha cha (Joseph Kabasélé) 2:38
9. Nussa Solo (Harold López-Nussa) 2:06
10. Dom (Alune Wade) 2:40
11 Seydou (Salif Keïta) 4:46
12. Sénégal (Ouza Diallo) 4:02”

Auteur-compositeur, chanteur, percussionniste, contrebassiste et excellent bassiste passionné de jazz et de chant, Alioune Wade aka Alune est né le 9 juin 1978 à Dakar au Sénégal, d’un père chef d’orchestre symphonique. Élevé dans un univers musical, c’est donc tout naturellement qu’il commence la musique dès l’âge de 6 ans… Il proposera plus tard des tissages musicaux délicats, entre jazz, riches cultures africaines, “groove” (jazz-fusion, afro-fusion), glissant parfois vers des sonorités salsa (afro-cubain) ou latin-jazz

Les musiciens sont par nature des individus qui ne tiennent pas en place. Toujours prompts à faire un pas de côté quand, dans l’éphémère d’une rencontre, ils pressentent une stimulante aventure musicale. Alune Wade et Harold López-Nussa se sont, hier, croisés… et promis de se retrouver. Juré, craché, ils feraient un jour un “truc” ensemble.

Parole tenue ! Havana-Paris-Dakar confirme qu’il y avait comme une évidente nécessité à ces retrouvailles. Solaire et swinguant, trait d’union entre l’Afrique et Cuba, leur album commun ravira autant les fondus de piano jazz que les enchantés d’Afrique.

L’idée de cet opus a germé à la faveur de la rencontre du bassiste sénégalais Alune Wade avec le pianiste cubain Harold López-Nussa, en Allemagne, où il fut sollicité pour remplacer son bassiste dans un club de jazz, en avril 2012. “Je me souviens que dans ce concert, sans avoir à peine répété, tout était fluide, comme si nous avions déjà joué ensemble plusieurs fois”, confiera Harold.

Le feeling, humain et musical, est si bien passé que huit mois plus tard Alune prend le chemin de Cuba avec l’idée de lui proposer de s’amuser à recréer des standards de la bande son de l’Afrique ; de reprendre et d’arranger certains titres au son latin ou d’y mettre un brin de cubanité, avec en fil rouge le rythme de la rumba, dans des compositions qui lui parlaient et l’avaient accompagné à un moment de sa vie, au Sénégal ou à Paris (France).

D’ “Indépendance Cha Cha”, le “tube” des années d’indépendance, composé par Joseph Kabasélé à “Petit Pays”, l’un des succès de Cesaria Evora pour lequel il va proposer à Sara Tavares de chanter en duo avec lui, en passant par “Yarahya” le standard du chaâbi ou “Aminata”, l’un des hauts faits du Gambien Laba Sosseh qui fut l’un des grands vocalistes de la salsa “made in Dakar”… Autant de perles inoubliables qu’Alune et Harold enregistrèrent au studio Abdala, à La Havane, entourés de musiciens ou chanteurs cubains de haut vol (Orquesta Aragon, aux chœurs !), en y ajoutant quelques inédits. Les guitares (dont celle d’Hervé Samb, le compagnon de route d’Alune, au sein de University of Gnawa (la petite bande d’Aziz Sahmaoui), seront rajoutées par la suite à Paris.

Éblouissant pianiste de latin jazz, révélé en 2005 à Montreux (Suisse), dont Chucho Valdés dira qu’il “est à l’avant-garde d’une nouvelle génération de musiciens, possède un son subtil, des idées brillantes et un style musical unique”, Harold López-Nussa raconte qu’Alune, en lui faisant sa proposition, “lui a offert la possibilité d’ouvrir son regard et de découvrir un panorama de la musique africaine, hélas peu écoutée à Cuba”, malgré ce que Cuba doit à l’Afrique dans sa musique.

Délicat tissage de couleurs, Havana-Paris-Dakar rappelle avec magnificence le lien d’évidence qui lie ces deux terres très musicales.

Fiche: Alune Wade (basse, voix) ; Harold López-Nussa (piano) ; Adel Gonzalez (percussions) ; Ruy Adrian Lopez-Nussa (batterie, bongos) ; Reinaldo Melian (trompette)

Musiciens additionnels : Adhil Mirghani (cajón 5) ; Wolfgang Muthspiel (guitare 2) ; Orchestra Aragon (choeurs 1, 8, 12) ; Aziz Sahmaoui (percussion additionnelle 4) ; Hervé Samb (guitare 7, 11, 12) ; Sara Tavares (voix 2) ; Amen Viena (guitare 1, 8)

Production : Alune Wade

Arrangements : Alune Wade & Harold López-Nussa

Enregistrements : Studio Abdala – Havana – Cuba (décembre 2012)

Mixage : François « Aif G » Gay – Studio Basfroi – Paris (juin 2014)

Mastering : Adel de Saint-Denis – Studio Omega – Suresnes – France (mars 2015)

Editions :

1 – Editions de Bertholene

2 – Africa Nostra / Sony Music ATV Publishing

3, 4, 5, 7, 9, 10, 12 – copyright control

6 – Soul Makossa

8 – EMI Music Publishing

11 – Delabel Editions

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire