amazones-2.jpg
“Née dans les années 1960 à Ségou, au Mali Mouneissa Tandina est auteure-compositrice et chanteuse. Elle est une des rares femmes de la musique mandingue à jouer de la batterie (son instrument de prédilection), mais aussi la guitare, la calebasse et le kamélé ngoni. ”

Une famille de musiciens

Mouneissa Tandina est issue d’une famille de musiciens. Son père, Mamoud Tandina, un des pionniers de la musique moderne malienne, a joué avec le groupe Jazz de Ségou dans les années 1950 et 1960. Son grand frère, Mahamane Tandina aka Maha, membre des Asselars d’Abidjan dans les 1980 est auteur-compositeur, bassiste, saxophoniste et chanteur.

Ses débuts

Influencée par les musiques américaines avec un coup de coeur pour « Get Ready » du groupe Rare Earth, et les musiques modernes jouées par les orchestres maliens, Mouneissa Tandina se passionne très jeune pour la guitare. Mais bien vite, elle se rend compte qu’il ne lui était pas facile de s’imposer avec cet instrument, et se tourne alors vers la batterie. Mais, avant, elle s’essaiera au djembé offert par sa mère avant de revenir à son instrument de prédilection, la batterie.

Son parcours

Soutenue par sa famille, Mouneissa va se perfectionner auprès de Djoss dit Yéyé Koumba de l’orchestre Biton de Ségou qu’elle accompagnera dans les années 1970/1980. Durant cette période, elle jouera avec le Rail Band du Buffet Hôtel de la Gare sous la direction de Djélimady Tounkara et de Tidiani Koné. De 1980 à 1984, Mouneissa est à Abidjan, en Côte d’Ivoire, où elle accompagne les Asselars de son frère Mahamane Tandina et Cheick Tidiane Seck, mais aussi Les Ambassadeurs Internationaux de Salif Keïta et Kanté Manfila. Ce séjour lui offre l’occasion de rencontrer plusieurs artistes locaux de renom comme Ernesto Djédjé, François Lougah, Aïcha Koné

Autres collaborations

De retour au bercail en 1984, Mouneissa Tandina rejoint le groupe du virtuose de la kora, Toumani Diabaté. En 1991, elle sort son premier album avec Modibo Diarra sous le nom des Frères Tandina. En 2003, elle crée le groupe Mali Mousso et le coup est parti. Mouneissa multipliera les tournées internationales avec des grandes sommités de la musique malienne, notamment Oumou Sangaré, Salif Keïta, Ali Farka Touré, Toumani Diabaté : Festival mondial en Hollande en juin 2003, Festival Folk Life de Washington (Etats-Unis), Festival Jazz de Londres (Angleterre), Festival Paleo à Nyon (Suisse). En 2010, elle accompagne le Groupe Kono-Kono au Danemark.

Les Amazones d’Afrique

En 2015, Mouneissa Tandina est de l’aventure du collectif Amazones d’Afrique, engagé dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Inspirées des redoutables et mystérieuses guerrières, les Amazones du Dahomey (Bénin), Les Amazones d’Afrique sont un collectif de chanteuses, musiciennes et musiciens. Il est lancé en 2015 sous l’impulsion de l’agence de production et de management 3D Family par Oumou Sangaré (militante des droits des femmes), Mamani Keïta et Mariam Doumbia (Amadou & Mariam), trois grandes divas de la musique mandingue du Mali. Munies de leurs voix puissantes et complémentaires, elles se rallient à la lutte pour l’émancipation féminine, notamment en Afrique.

Plusieurs autres divas ont contribué à ce projet : Rokia Koné, Kandia Kouyaté, Babani Koné, Mariam Koné, Madina Ndiaye (kora) ou encore Angélique Kidjo, Nneka (voix)…

amazones-2.jpg

*Source: https://www.niarela.net/

Zoumana Nayte

facebook : Mouneissa

À propos de l'auteur

Nago Seck

Nago Seck

Laissez un commentaire